Mythe inversé

L’une des enseignes les plus respectables au monde confondue pour tricherie planétaire. Mais comment a-t-on pu en arriver là ? Hypothèse.

Nous parlons de Volkswagen, cette enseigne fabuleuse qui a accompagné le quotidien, et les rêves, de plusieurs générations depuis la guerre. Apparemment motivée par la perspective d’une économie dérisoire, elle a traficoté délibérément plusieurs millions de véhicules, au mépris des lois anti-pollution, et de la santé de la population. Résultat: un PDG qui reconnait avoir « totalement merdé » (l’expression restera dans les annales) ; une opinion publique sidérée par tant de cynisme, et encore un peu plus insécurisée par un monde qui, décidément, se dérobe sous ses pieds (mais à qui donc peut-on faire confiance ?) ; une entreprise et ses milliers de collaborateurs plongés dans le doute.

Cadre normatif
Expliquer un tel gâchis, c’est forcément se risquer en conjectures. En tant que spécialistes en identité d’entreprise, nous ne résistons pas à la tentation d’entrer dans la valse des avis, plus ou moins pertinents, plus ou moins inspirés. C’est que le « scandale VW » nous rappelle au souvenir d’un phénomène maintes fois constaté ces dernier temps, sur le terrain, dans l’exercice de notre activité de conseil : happées par le quotidien, les entreprises négligent de prendre du recul pour entretenir le cadre normatif de leur activité – notamment, pour identifier et faire vivre au sein de leurs équipes le set de valeurs morales qui sont les leurs.

Vous l’avez compris, pour l’affaire qui nous occupe (comme pour d’autres d’ailleurs), nous faisons l’hypothèse d’un retour de bâton. A trop prêcher le primat de l’opérationnel sur le normatif (éthique, stratégie) – attitude « pragmatique » qui se double souvent d’un regard désenchanté sur le monde – les événements finissent toujours par venir nous rappeler qu’il est « utile » d’avoir des principes.

A trop se rapprocher du sol, on se brûle aussi les ailes. Le mythe d’Icare inversé, en somme. Et ce qui est terrible, c’est que pour une marque aussi fabuleuse que VW, on n’arrive toujours pas à y croire.

Lire un article sur l’affaire et son impact sur l’image de VW

Connaître les valeurs de Pittet Communication (puisqu’on en parle)

Share This